Au vu du nombre de constructions en cours sur Plaisance, tout juste terminées, prêtes d’ici l’automne ou en projet avec permis de construire signé, les cinq écoles de la ville, déjà très chargées, vont rapidement être saturées.

Depuis plusieurs années, Plaisance subit une course aux programmes immobiliers. Les différentes révisions du Plan local d’urbanisme (PLU) ont rendu constructible la moindre parcelle urbaine inoccupée, hormis les bords du lac Soula et du Touch, et l’espace vert situé derrière la Maison Guitard, qui seront bientôt les seuls poumons verts du centre-ville.

Sur l’ensemble de la commune, les programmes collectifs en cours ou programmés fourniront, d’ici 2022, plus de 700 logements nouveaux (du T2 au T5), auxquels s’ajoutent les projets de maisons individuelles privées. A plus long terme ce sont près de 900 logements qui sont dans les tuyaux des programmes des promoteurs.

Mais ce phénomène n’est pas nouveau. Entre 2014 et 2019, 200 élèves supplémentaires ont été accueillis dans les écoles maternelles et élémentaires de Plaisance  Aujourd’hui, des centaines d’enfants, nouveaux-venus sur la commune, sont attendus. L’ouverture de nouvelles classes, voire de nouvelles écoles, doit être programmée.

Au rond-point de sortie de la ville, face à Intermarché, le programme immobilier Green City, qui regroupe 76 appartements et 28 villas, prévoit une livraison au 4e trimestre 2020. Même timing pour son voisin La Rodo, de l’autre côté du rond-point, qui compte 49 appartements et 12 maisons.

A cela s’ajoute le programme Promologis de 69 logements, sur le même site.

Ces trois chantiers étant situés à 800 mètres de l’Ecole Rivière (entre l’avenue du Lac et le Bd Victor Hugo), il est urgent de prévoir l’ouverture d’une nouvelle classe dans sa partie élémentaire, où une salle est disponible.

Même si seule l’Education nationale peut décider d’une ouverture de classe, rien n’interdit aux communes de l’anticiper et de prévoir équipements, matériels pédagogiques, places de cantine et accueils de loisirs en conséquence, afin de recevoir les enfants dans les meilleures conditions possibles.


Dans son programme électoral, Plaisance Citoyenne prévoyait de :

  • Faire une pause dans la course à l’augmentation du nombre d’habitants, afin de mettre à niveau les infrastructures communales nécessaires à la population actuelle.
  • Créer deux écoles à taille humaine plutôt qu’un grand groupe scolaire, pour répondre aux besoins liés à l’augmentation de la population, avec :

. Des bâtiments vertueux en termes environnemental

. Des classes suffisamment spacieuses pour y prévoir de nombreuses activités

. Des salles d’activités partagées à vocation scientifique, environnementale, culturelle…

. Un accueil inclusif des enfants porteurs de handicap dans de bonnes conditions

. Des équipements sportifs pour les enfants

Un premier projet aurait pu voir le jour d’ici 6 ans et un second quelques années après.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.