C’est ce que nous a répondu Philippe Guyot, alors dans sa fonction de président de la Communauté de communes de la Save au Touch (CCST), lors du premier conseil qui s’est tenu le 23 juillet 2020.

Alors que le conseil de la CCST abordait la proposition de passer une convention de partenariat avec la société Philtex, qui a installé de nouveaux récupérateurs de textile sur le territoire de la communauté de communes et la collecte de ces textiles, nous avons demandé si le nombre de ces récupérateurs était le même qu’à l’époque de l’ancien prestataire.

Sylviane Couttenier, 3e vice-présidente de la CCST, en charge de l’environnement et de la propreté, nous a répondu qu’il n’y avait pas eu de changement et que la prestation était la même.

Nous avons alors fait remarquer que le récupérateur de textile de la rue de Birazel (hameau de Birazel à Plaisance), ainsi que celui de verre, avaient été retirés avant les élections et remplacés par de gros cailloux blancs, comme le montre cette photo.

Très énervé, Philippe Guyot a expliqué que ces deux équipements avaient été supprimés à la demande d’un riverain. Il nous a aussi reproché de poser une question, « qui ne concernait que notre commune et non la CCST, nous faisions perdre du temps au conseil » !

Nous avons alors répondu que, s’agissant de récupérateurs et de collecte d’ordures, il s’agissait bien d’une question à poser en CCST.

Philippe Guyot nous a rétorqué que si nous voulions voir réinstaller des récupérateurs à Birazel, nous n’avions qu’à faire une pétition !

Belle leçon de démocratie participative !

D’un côté, à la demande d’un seul riverain, les deux seuls récupérateurs de verre et de textile du hameau de Birazel, disparaissent du jour au lendemain, sans que l’avis des autres habitants (environ 200 habitations) soit demandé.

De l’autre, si les habitants de Birazel veulent interpeler la mairie pour que ce service soit à nouveau à leur disposition, ils doivent faire une pétition.

C’est ce que Philippe Guyot doit appeler «La méthode, c’est l’écoute », méthode qu’il a vantée pendant la campagne électorale ! Une façon de procéder sur laquelle nous mettrons bientôt en ligne une vidéo sur le site de Plaisance Citoyenne.

Pour Plaisance Citoyenne, qui a recueilli, lors de son porte-à-porte, durant la campagne électorale, de nombreux témoignages d’habitants de Birazel furieux de ne plus avoir ces récupérateurs de verre et de textile à proximité de chez eux, il s’agit d’un déni de démocratie et d’un manque criant de prise en compte des attentes et des besoins des citoyens.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.