Lundi 30 novembre, la mairie a abattu la rangée d’arbres qui longeaient la piste cyclable, à l’entrée du parking Monestié. Nous avons demandé des explications à la commission Travaux et Patrimoine.

Trois explications nous ont été apportées, quant à l’abattage de cette haie. Les arbres étaient, selon la mairie, de la famille du peuplier jaune.

  • Les arbres étaient atteints d’une maladie
  • Leurs branches arrivaient jusqu’au milieu de la piste cyclable et empêchaient les vélos de se croiser
  • Leurs racines soulevaient le goudron
Voici à quoi ressemblait cette haie d’arbres jusqu’au dimanche 29 novembre…
…et la voilà aujourd’hui ! Vendredi 4 décembre, les voitures étaient stationnées sur la piste cyclable, alors impraticable par les cyclistes

Les élus majoritaires doivent se réunir pour décider quelle nouvelle espèce sera plantée à la place des arbres abattus. Celle-ci sera choisie à racines profondes et feuilles non caduques, afin que les feuilles ne se retrouvent pas dans la cour de l’école voisine (un autre problème selon la mairie).

Que proposerions nous ?

  • De laisser de l’espace aux racines des arbres qui seront replantés et de ne pas les recouvrir de goudron.
  • De planter davantage d’arbres à Monestié, afin de rafraichir cette surface goudronnée qui génère un important îlot de chaleur l’été.
ilot-de-chaleur

Cette carte proposée par l’AUAT (Agence d’urbanisme et d’aménagement de Toulouse) montre, en rouge, les îlots de chaleur créés l’été par le béton, le goudron, les grandes surfaces de parking sans ombre. Au centre de l’image, en rouge, l’espace Monestié.

La surchauffe des villes augmente la pollution de l’air et les canicules. Le béton et le goudron restituent la chaleur la nuit et empêchent d’avoir des nuits fraiches. Et il n’y a pas d’humidité, de rosée le matin qui piègent les fines particules et les pollens.

Les solutions ? planter des arbres qui font de l’ombre et qui ont un rôle de thermorégulateur via l’évapotranspiration, remplacer le goudron par des sols herbeux, installer des sols clairs, limiter les climatiseurs électriques qui augmentent l’effet de chaleur, développer des zones humides…

Bref, désartificialiser la ville !

Pour rappel : ce que le maire et la liste majoritaire avaient promis pendant la campagne électorale : La Transition Écologique vue par le maire : Plaisance Citoyenne (plaisance-citoyenne.fr)


1 commentaire

Di · 5 décembre 2020 à 10 h 25 min

Le ieux serait de mettre plus d’arbre de haut jet sur le parking et de faire des allées piétonne pour sécurisé les piétons sur le parking.
Plus d’arbres =plus d’ombre, plus d’oxygène, baisse des températures l’été bref, que du bonheur.
Et surtout protéger les pistes cyclable avec des poteaux/barrières pour éviter que les voitures n’y stationne 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :